Sélectionner une page

L’Esprit Familial dans la maison, dans la cité et dans l’État

(2 avis client)

16,00

Préface de Sylvain Durain intitulée « Éloge du patriarcat »

83 en stock (peut être commandé)

Description

« À la jeunesse appartient de reconstruire la société sur les ruines de la Révolution. La première préparation est d’étudier les conditions d’existence, de vie et de prospérité que réclame la société humaine. Une des conditions est de restaurer l’esprit familial. »

Monseigneur Henri Delassus (1836-1921)

Préface, 15 pages. Texte global, 220 pages.  Sortie officielle le 25 juin 2020.

Quatrième de couverture :

Cette réédition vous propose de découvrir, ou redécouvrir, le livre “L’esprit familial, dans la maison, la cité et dans l’état de Monseigneur Delassus, grand théologien français.

Cet ouvrage, publié initialement en 1910, traverse les siècles pour analyser l’état de la famille et commence par la plus fondamentale, la famille primaire, de création divine. Dieu, en créant l’homme, a établi des lois pour que les sociétés humaines puissent se perpétrer et se développer à travers la religion, les traditions et les mœurs de leurs ancêtres. Ce modèle apporte à la famille une vie florissante, prospère et éternelle. Le puissance de Dieu, l’autorité du père de famille, ainsi que le pouvoir du roi, père du peuple, ont largement contribué à maintenir un équilibre salutaire et solide pour la survie, l’abondance et l’élévation de la famille.

« L’esprit de famille engendre ce que l’on a fort justement appelé le culte des ancêtres et il s’en nourrit. »

Il met également en comparaison les trois régimes de famille qui existent encore dans le monde : la famille patriarcale, la famille-souche et la famille instable.

Aujourd’hui, la famille n’existe plus dans son état originelle, elle s’est dégradée petit à petit, insidieusement, notamment en détruisant le rôle de l’Église, en reléguant le père à un rôle inexistant, à grands renforts de lois, plus destructrices les unes que les autres, pour arriver à une famille instable, sans union durable, sans repère, sans modèle et sans projection vers l’avenir.

Sylvain Durain, dans sa préface « Éloge du patriarcat », en profite pour présenter le livre, le remettre dans son contexte, et surtout pour redéfinir clairement ce qu’est une famille patriarcale, loin des stéréotypes modernes. »

2 avis pour L’Esprit Familial dans la maison, dans la cité et dans l’État

  1. Sylvain Durain

    Un livre magistral à mettre entre les mains de la jeunesse de France. Grande fierté pour nous de rééditer ce chef-d’œuvre, et pour moi d’en avoir réalisé la préface.

  2. Antoine Bonnet

    Livre de grande actualité et facile à lire,
    dont certaines phrases font presque oublier qu’il fête ses 110 ans cette année : « Aujourd’hui, la famille est à ce point dans la dépendance de l’État que le père n’a même plus la liberté d’élever ses enfants comme sa conscience et ses traditions de famille lui disent de le faire. »

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *